Bonjour Ignacio. Tu viens de déménager à Guatemala City pour y démarrer une agence de FerroMac. Pourrais-tu nous raconter quelque chose sur les deux premières semaines là-bas ? Comment se sont-elles passées ?

Tout va très bien, merci. Normalement, les premières semaines après un déménagement à l’étranger sont assez mouvementées ; il y a beaucoup de choses à régler : le logement, l’emplacement du bureau, les transports.  Nous avons réussi à résoudre tous ces obstacles assez vite et je me sens déjà à l’aise dans ce nouveau pays

Quelles sont des différences entre la Belgique et le Guatemala auxquelles il faudra s’habituer ?  Qu’est-ce qui te manquera de la Belgique ? Ou plutôt, quelles sont les choses que tu préfères là-bas ?

Bien entendu il y a beaucoup de différences entre la Belgique et le Guatemala.  Je connais assez bien le mode de vie et la mentalité latine, c’est ce qui m’a attiré dans cette aventure. Ce qui me manquera le plus de la Belgique c’est la famille, les collègues et les amis, mais de nos jours les contacts sont tellement aisés et pour eux ce sera un bon prétexte pour visiter bientôt l’Amérique centrale. Je suis impatient de nouer des contacts étroits avec nos clients d’Amérique centrale et de leur fournir un appui par tous les moyens.

Est-ce que tu comptes revenir un jour en Belgique ?

Question difficile à répondre étant donné que la Belgique est mon pays d’origine. Peut-être qu’il faudra me poser la question dans quelques années ?  Entre-temps je suis plein d’enthousiasme dans ma nouvelle situation et pour les réalisations de FerroMac.

Merci beaucoup, Ignacio, pour cette interview. Nous te souhaitons très bonne chance là-bas.

Muchas gracias!